8.1.07

Régression architecturale – 1

Par Didier Rogeon et les hôtels Concorde.
Voilà comment certains conçoivent l’architecture hôtelière en 2006 à Marseille…
Lamentable !
Le style (d’ailleurs peut-on parler seulement de style ?) néo-provençalo-gréco-romain tellement kitch, tellement triste est la preuve d’un manque de courage symptomatique d’une ville qui a abandonné toute ambition architecturale sur une bonne partie de son territoire.
Pauvre mer Méditerranée, pauvre château Borély de ne pas avoir les architectes à la hauteur de sa beauté !
L’architecture de prestige, de luxe, de grand standing a toujours eu valeur d’exemple et a toujours servi de champs d’expérimentation architecturale.
Apparemment certains ont abandonné ! La croisette a encore de beaux jours devant elle.
Espérons que les futurs hôtels qui se construisent à Marseille sauront renouer avec une véritable exigence de qualité et d’envie architecturale.
A suivre !

1 commentaire:

nm a dit…

Le Radisson est un poil plus réussi, il faut bien l'admettre... Le Courtyard d'Euromed Center sera contemporain à souhait, l'Intercontinental de l'Hôtel-Dieu pourrait constituer une rénovation réussie! Dieu merci, pas de Jacques Garcia à la déco intérieure pour le moment...