6.9.07

Tirons la chasse !

Ok, le vrai combat est peut-être de se battre pour supprimer les Ordres. Un service public (?), un club (?), un clan mafieux (?), bref on sait plus trop et c’est bien le problème... Et pourtant aujourd’hui, il faut choisir encore une fois nos représentants au sein de cette institution vieillotte.
Pour qui voter ? À chacun de choisir... mais pour une fois nous pouvons espérer qu’une nouvelle génération, non enfermée dans les schémas d’hier, le copinage à la papa et les magouilles à la con, prennent un peu les choses en mains. Un peu comme ce fut le cas au syndicat il y a quelques mois ou en appliquant vraiment les 15 propositions de certains... Vous l’aurez compris, il faut du sang neuf et vraiment neuf. Alors les vieillards qui attendent leurs tours depuis des années, fiers de leur relations, espérons qu’ils aillent se rhabiller une bonne fois pour toute !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Les jeunes quadras d'aujourd'hui seront les vieux cons de demain...
Ane archi

Anonyme a dit…

Jeunes loups d'aujourd'hui vieux cons de demain?
Je ne sais pas, mais si la tradition persiste, il n'y a aucune raison de voir un changement. Aucune profession de foi sincère, du style " je rentre à l'ordre pour bouffer", non l'humour n'est pas de rigueur! c'est triste, l'ordre des architectes est aussi triste qu'un figo vide!( Java). Quel pouvoir decisionnel a l'ordre? J'entends que certains veulent se battre contre bruxelles, la region PACA contre l'europe! C'est pas con de fausser le débat en sortant des discours qui n'ont aucun sens. Et si la bataille était ici! De la Place au jeunes! De toutes façons les plus expérimenté sont Grandement Logé chez les frangins ou aux Rotary!!!
Finalement, je crois que je m'en fout, c'était simplement pour participer à ce Blog ouvert sur l'actualité architecturale marseillaise.
Fayçal

renaud T. a dit…

Voter pour ceux qui arrêterons d’exercer ! voilà ce que devrait être les élections à l'Ordre.
Un truc honorifique pas pour faire comme un certains Jolivet qui s'est gavé pendant ces années de présidence ! Au revoir M. le Président, on ne vous regrettera pas !